Des livres au cabinet de Naturopathie de Veynes

Il y a du nouveau au cabinet de Veynes et ce n’est pas un soin : ce sont des livres.

J’ai le plaisir de mettre à votre disposition des livres en prêt par Solaluna 21. Cette association a pour leitmotiv « Réinventer ensemble les relations femme-homme. S’informer, S’inspirer, Expérimenter. »

Solaluna 21 propose des ressources pour les femmes et les hommes du 21ème siècle, à travers des conférences et une bibliothèque. Afin de rendre ces ressources accessibles au plus grand nombre, ils essaiment chez des partenaires. J’ai répondu à l’appel pour Veynes et ses environs.

Ce thème me parle, j’ai pensé que certains d’entre vous pourraient y être sensibles aussi.

Que vous soyez de passage ou que nous ayons rendez-vous ensemble, vous trouverez donc une dizaine livres dans la salle d’attente. Le féminin, le masculin, la sexualité, les relations femmes-hommes en sont les sujets. Venez les feuilleter, prenez celui qui vous inspire, notez juste vos coordonnées pour qu’on puisse le suivre de loin, ramenez-le quand vous l’avez lu (ou assez vu 😉). Ce n’est pas plus compliqué !

Le cabinet est ouvert les mardi et mercredi. Si vous faites le déplacement expressément, contactez-moi pour vérifier que ce sera ouvert, car parfois je m’absente.

J’ai hâte de les lire !

Et vous, que pensez-vous de cette initiative ?

Ensemble de livres proposés par SoloLuna21 au cabinet de Veynes.
Ensemble de livres proposés par SoloLuna21 au cabinet de Veynes.

Premier anniversaire de Vie-talité

C’est aujourd’hui le premier anniversaire de Vie-talité !

En fait non, car Vie-talité est né(e) … euh, je n’ai pas choisi son genre : une entreprise, un projet, une vocation, un métier, une identité, un site ? Bref, j’ai créé Vie-talité pendant ma reconversion professionnelle, pour vous partager cette aventure-là aussi. D’ailleurs, vous retrouvez ce thème dans les premiers articles du blog, comme celui-ci.

Mais, il y a un an, je recevais les clés du cabinet de Veynes et j’installais mon matériel, créant ainsi mon lieu de consultation et concrétisant par la même occasion mon projet d’accompagnement à la santé, simple et naturelle (comme moi quoi 😉).

Premier anniversaire du cabinet de Vie-talité.
Premier anniversaire du cabinet de Vie-talité.

Ce lieu où je vous accueille, je le ressens comme une annexe de chez moi. Après un an, je me sens à ma place et je valide mes différents choix. C’est précieux comme sentiment, car la reconversion professionnelle, c’est certes passionnant, mais aussi très confrontant. Le parcours est semé d’incertitudes.

En ce premier anniversaire, je tiens à remercier toutes celles et ceux qui m’ont accompagnée durant cette année, en consultation comme en coulisses. Votre confiance et votre présence à mes côtés me sont précieuses, vraiment. 2020 aura exacerbé un point : le lien humain m’est vital.

Un an, 366 jours … Oui, 2020 fut réellement une grande année ! Je suis curieuse de découvrir la suite, tranquillement, jour après jour. Je suis en joie à l’idée de vous rencontrer, de vous revoir. Mais pour l’instant : célébrons !

Célébrons le premier anniversaire de Vie-talité !
Célébrons le premier anniversaire de Vie-talité !

Le système immunitaire, un vaste sujet !

Le système immunitaire, LE sujet de l’année 2020. Après avoir poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux devant le manque d’information sur la prévention de la maladie, j’ai décidé de la créer cette information, na ! J’ai donc rédigé plusieurs newsletters sur le sujet du système immunitaire, dans le but d’expliquer comment il fonctionne et comment le soutenir. Cet article est né de ces courriels donc, afin de les rendre disponibles au plus grand nombre.

Système immunitaire épisode 1, les fantassins

Commençons par la base : c’est quoi un système immunitaire ?

Comme son nom l’indique, c’est un système : différents éléments de notre organisme, qui œuvrent conjointement pour défendre l’intégrité de celui-ci. C’est un ensemble de mécanismes de défense contre les dysfonctionnements des cellules et les agressions.

Saviez-vous cela, qu’il fait le contrôle qualité de la reproduction cellulaire ? Si une cellule n’est pas correcte, il l’élimine ! C’est primordial, car si les cellules « défectueuses » s’accumulent, cela peut occasionner des tumeurs cancéreuses.

Le système immunitaire est constitué de trois lignes de défense. La première étant composée d’éléments mécaniques, biologiques et chimiques.

Focus sur la première ligne

Les défenses mécaniques

Elles sont représentées par la peau et les muqueuses qui, physiquement, empêchent un intrus de pénétrer dans notre corps : la porte est fermée. Une plaie est une porte ouverte, c’est pourquoi on les protège (pansement) et on les désinfecte.

Les muqueuses, c’est de la peau à l’intérieur : dans oreilles, le nez, le tube digestif de la bouche à l’anus, le vagin et l’utérus, l’urètre. Elles ont en commun d’être en lien avec l’extérieur ! Elles ont donc toutes la responsabilité d’empêcher un microorganisme pathogène* (= qui peut causer une maladie) de pénétrer dans notre corps.

Première ligne de défense du système immunitaire
Première ligne de défense du système immunitaire

Les défenses biologiques

Elles sont représentées par l’ensemble des « flores » de notre corps. On parle de plus en plus de la flore intestinale, mais nous avons aussi une flore buccale, nasale, vaginale et même sur la peau ! Ces microorganismes « amis », qui vivent avec nous, sont là pour occuper le terrain et empêcher les pathogènes de s’installer. Il faut les chouchouter pour leur donner envie de rester !

Pour la flore intestinale, il est important de manger suffisamment de fibres. Les fibres, c’est le squelette des végétaux. On les trouve dans les fruits et légumes, les céréales complètes ou semi-complètes.

Pour les autres flores, il est important de ne pas trop lessiver notre peau. L’hygiène oui, à outrance non ! Comme pour tout (ou presque), la modération est de mise avec le savon et les désinfectants. Oui, même en ce moment ! Car, à trop laver sa peau, on détruit la flore qui s’y trouve et on devient plus fragile face aux microorganismes ambiants. Il faut trouver un équilibre pour conserver l’écosystème qui se trouve là : nettoyer, oui, passer le karcher, non ! C’est aussi pour cela que les douches vaginales ne sont pas recommandées.

Les défenses chimiques

Elles sont représentées par les différentes sécrétions de notre corps, avec leurs composants et leur acidité potentielle. Par exemple, la salive, les sécrétions vaginales, la bile et le champion toutes catégories en matière d’acidité : l’acide chlorhydrique de l’estomac !

Tout cela fait écran à une possible infection.

Système immunitaire épisode 2, le peloton

On passe la seconde ! La deuxième ligne de défense de notre système immunitaire se met en place si la première a échoué. Et il y a du monde dans le peloton !

L’inflammation

Vous avez tous déjà rencontré l’inflammation et ses composantes : rougeur, grosseur, chaleur, douleur. Elle signe l’arrivée des molécules du système immunitaire sur la zone infectée et de la réaction (immunitaire donc) qui s’y produit. Visualisez l’exemple d’une plaie qui rougit, gonfle, chauffe et fait mal si elle s’infecte. L’inflammation est un processus naturel, il convient donc de la laisser s’opérer (sans qu’elle ne s’emballe, toutefois). C’est pourquoi la prise d’anti-inflammatoires sur le long cours n’est pas recommandée : ils soulagent un endroit, mais affaiblissent le système immunitaire (entre autres).

La fièvre

Vous connaissez la fièvre, mais savez-vous à quoi elle sert ? Les microorganismes pathogènes se plaisent dans notre corps, à 37°C donc. L’élévation de température est une ruse de notre organisme pour affaiblir l’envahisseur et maximiser nos chances d’éradication du squatteur par le système immunitaire. La conséquence fâcheuse, c’est que nous ne nous sentons pas dans notre assiette, nous non plus ! Cela dit, tant qu’elle n’excède pas les 39°C (pour un adulte et variable d’une personne à l’autre), il serait opportun de ne pas chercher à la faire baisser, mais de prendre son mal en patience.

Astuces pour modérer la fièvre sans médicament : prendre un bain tiède, poser une poche froide ou glacée sur la nuque/le front/les mollets (au choix). Ou, a contrario, pour aider l’organisme à faire une belle poussée de fièvre et éliminer des toxines par la transpiration : s’habiller, se mettre sous plusieurs couettes/couvertures, avec une boisson chaude et une bouillotte. Je vous vois venir … oui, le grog sert à cela : créer une fièvre artificielle.

La fièvre, sur la deuxième ligne défense du système immunitaire
La fièvre, sur la deuxième ligne défense du système immunitaire

Et les autres

Sont également présents en deuxième ligne une kyrielle de molécules et de réactions métaboliques dont je vous épargne les noms 😉 Sachez simplement qu’il y a du monde qui s’active une fois que l’agent pathogène est entré dans la bergerie … euh dans l’organisme !

C’est ici que le système lymphatique entre en jeu. C’est un réseau de canaux et de réservoirs (appelés ganglions) présent dans tout le corps, qui suit pour beaucoup le réseau sanguin. Il sert à fabriquer les cellules de l’immunité (dont celles de la deuxième ligne), à les distribuer dans l’ensemble de l’organisme et à les mettre en contact avec l’agent infectieux, par circulation de la lymphe.

Le hic avec le système lymphatique, c’est qu’il n’a pas de pompe comme le système sanguin (qui, lui, a le cœur). La bonne nouvelle, c’est que l’on peut agir : l’activité physique, par contraction musculaire et augmentation du débit sanguin (les vaisseaux lymphatiques étant intriqués avec les vaisseaux sanguins), augmente la vitesse de circulation de la lymphe. Ainsi, l’activité physique favorise le système lymphatique, donc le système immunitaire.

Biensûr lorsque nous sommes malades, nous n’avons pas toujours l’énergie de faire du sport. Et le maître mot du malade c’est RE-POS. Le corps a besoin de toute l’énergie disponible pour œuvrer à l’intérieur. Mais, une fois de plus, je reviens à la prévention : pratiquer une activité physique régulière aide à éliminer les intrus avant qu’ils ne nous mettent à plat !

Système immunitaire épisode 3, les experts

Et on arrive à la troisième ligne (et pas troisième mi-temps 😉), celle que l’on nomme « spécifique ».

Spécificités de la troisième ligne

Les deux premières lignes se mettent en œuvre quel que soit l’agresseur. La troisième intervient si ses copines n’ont pas réussi à régler le problème. Elle analyse le microorganisme entré par effraction et vérifie si elle l’a déjà rencontré, pour adapter sa réponse. Elle fait du sur-mesure, quoi !

En jargon d’anatomie, c’est là que l’on parle d’anticorps*, fabriqués par notre système immunitaire pour faire face à un antigène* (= fragment d’intrus) en particulier. C’est comme deux pièces de puzzle qui s’emboitent. Une fois unis, ils sont inséparables … au grand dam de l’antigène ! L’anticorps va le neutraliser (il ne peut plus se sauver, ni se multiplier) et l’éliminer (seul ou avec l’aide de ses potes). C’est là également que l’on parle des lymphocytes : B qui fabriquent les anticorps, T qui gèrent le trafic et NK des cellules tueuses (rien moins !).

Anticorps et antigène
Anticorps et antigène

Comment sont formés ces experts du système immunitaire ?

Idéalement, on en reçoit dans le lait maternel. Avez-vous entendu parler du colostrum ? C’est le premier lait produit par la glande mammaire. Il est bourré de cellules immunitaires de la maman. Il est censé protéger le nourrisson en attendant qu’il produise ses propres défenses. Ensuite, le lait maternel change de composition, pour contenir moins de cellules immunitaires et devenir plus nourrissant. C’est pourquoi il est important que le bébé prenne ce colostrum. Même si la maman ne peut ou ne veut pas allaiter ensuite, c’est toujours ça de pris pour son immunité future !

Ensuite, au fil de la vie, nous nous faisons contaminer par des microorganismes et, à chaque rencontre, notre système immunitaire apprend à répondre à chacun et mémorise cette réponse spécifique. C’est comme cela que l’on est malade de la varicelle une seule fois dans sa vie, par exemple. Quand nous rencontrons de nouveau ce virus ensuite, nous sommes capables de répondre efficacement et rapidement, même pas le temps de tomber malade !

L’immunité spécifique s’acquière en différentes étapes
L’immunité spécifique s’acquière en différentes étapes

Et les vaccins ?

Pareil ! Un vaccin, c’est une microdose de virus ou de bactérie. Il permet à notre corps de rencontrer l’antigène, de fabriquer les anticorps adaptés et donc d’éviter de développer la maladie correspondante. C’est un savant dosage, pour avoir suffisamment d’antigène pour déclencher la réaction immunitaire et créer des anticorps, mais pas trop, pour ne pas être malade. C’est pourquoi on peut se sentir un peu mal, avoir de la fièvre après un vaccin.

Et dans le cas de la grippe alors ? Le virus de la grippe se transforme rapidement, on dit qu’il mute. C’est pourquoi le vaccin n’est pas efficace d’une année sur l’autre : le virus a tellement changé que les anticorps ne le reconnaissent pas ! C’est aussi pour cela que le vaccin n’est pas 100% efficace : le virus peut avoir muté entre sa conception et votre infection. Ce qui explique que la vaccination ne soit pas proposée de manière généralisée, mais seulement aux personnes chez qui contracter le virus de la grippe pourrait entraîner des complications sérieuses.

Système immunitaire épisode 4, les outils Naturo

Je suis persuadée que chacun peut agir sur sa santé, dès aujourd’hui. Pour cela, il me semble que l’on a besoin de comprendre comment ça fonctionne, d’où les trois paragraphes précédents. Maintenant, voyons ce que la Naturopathie propose pour avoir un système immunitaire de compét’ !

Pilier n°1 : alimentation

Tout commence par l’alimentation, biensûr. Vous aurez compris que le système immunitaire est une mécanique précise et complexe ! Pour fonctionner, ces processus ont besoin, comme partout dans le corps : de vitamines, de minéraux, de fibres (pour le microbiote = première ligne de défense), de glucides, de lipides, de protides (voir la série de Vie-ta-mines #27-28-29) et d’eau (voir l’article du blog). Pour cela, rien ne vaut une alimentation variée, contenant une bonne part de fruits et légumes, cuits et crus (certaines vitamines sont détruites à la chaleur), de saison (parce que la nature est alignée sur nos besoins – voir Vie-ta-mine #4).

L’hiver, on pourra insister sur les agrumes, kiwis et brocolis (cru). Ils sont pourvoyeurs de vitamine C, elle-même grand soutien du système immunitaire. Pensez aussi à utiliser des épices et aromates, comme la cannelle, le gingembre, le thym, l’origan, le romarin, en cuisine et/ou en infusion. Ils sont tour à tour anti-infectieux, antioxydant, réchauffant, tonifiant. Avec les légumes racines et les choux, vous pouvez fabriquer facilement des légumes lactofermentés (voir recette) pour entretenir votre microbiote.

On n’oubliera pas les fameux oméga 3, qui permettent de réguler l’inflammation (deuxième ligne de défense).

Système immunitaire : l’alimentation est votre alliée.
Système immunitaire : l’alimentation est votre alliée.

Pilier n°2 : activité physique et respiration

Vient ensuite l’oxygénation : aérez-vous et aérez vos lieux de vie et de travail, surtout cette année où nous respirons derrière des masques une partie de la journée ! Il est primordial d’avoir des moments pour respirer librement au grand air. Je ne répèterai jamais trop que l’expiration est une voie d’élimination métabolique : ce qui sort de nos poumons ne devrait pas être réinspiré !

L’activité physique augmente la ventilation (donc l’oxygénation) et fait circuler plus vite le sang et la lymphe. Le corps est ainsi mieux nourri, les déchets mieux éliminés et les cellules immunitaires mieux distribuées. Que demander de plus ? Le plus justement, c’est l’action d’une activité adaptée (donc plaisante) sur le stress ! Et ça, on en parle dans le paragraphe suivant.

Pilier n°3 : gestion du stress et des émotions

Le stress, fléau de notre époque, semble atteindre son paroxysme cette année ! De nombreuses études scientifiques ont démontré que le stress nuit au système immunitaire. Le corps étant en surtension physique et nerveuse permanente, cela consomme une grande quantité de ressources, qui ne sont plus disponibles pour les autres processus. Le stress est grand consommateur de Magnésium, par exemple.

Je ne saurais mieux vous conseiller que de choisir et de limiter votre accès à l’information. Les décomptes quotidiens liés à l’épidémie actuelle sont anxiogènes au possible ! Sur ce sujet, que je nomme hygiène psychique, vous pouvez relire la Vie-ta-mine #6. Et, si vous sentez l’angoisse pointer le bout de son nez, je vous recommande la pratique de la Cohérence Cardiaque (voir article du blog) … et deux pulvérisations du Remède d’Urgence (ou Rescue) des Fleurs de Bach.

L’activité physique également réduit le stress, quand elle est adaptée, donc plaisante et pas contraignante, tout comme la respiration abdominale (en massant le diaphragme) … ou un bon fou rire !

Stress et immunité sont intimement liés.
Stress et immunité sont intimement liés

Sans oublier les biothérapies

Il existe des nutriments capitaux pour le fonctionnement du système immunitaire, notamment le Zinc, les vitamines D et C. Mais, avant de se complémenter, je recommande toujours de faire le point sur les apports actuels : alimentation (voir plus haut pilier n°1) et exposition au soleil. On trouve du Zinc notamment dans : les fruits de mer, abats, sésame, graines de courge, légumineuses.

Le règne végétal n’est pas en reste pour nous aider, là encore. Nous entendons parler cette année de plantes, de bourgeons, d’huiles essentielles qui soutiennent l’immunité. Je ne les détaillerai pas ici, car chacune à ses particularités ET ses précautions. On ne peut pas faire de communication générale à mon sens (ou alors il faut des pages !). Je vous note juste un article du blog, qui parle du fameux Ravintsara.

Voilà, je vous ai livré ma vision du système immunitaire humain. C’est un peu long, certes, mais si complexe qu’il faut bien cela !

Cet article vous a-t-il été utile ? Saviez-vous tout cela ? Qu’avez-vous appris ? Que faites-vous pour entretenir votre système immunitaire ? Ou que comptez-vous mettre en place suite à la lecture de cet article ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter.

Et pour être informé de la parution d’un article, la rubrique « Abonnez-vous » vous tend les bras !

Lexique :

Pathogène : qui peut causer une maladie.

Antigène : substance étrangère à l’organisme capable de déclencher une réponse immunitaire visant à l’éliminer. Il s’agit le plus souvent d’une protéine.

Anticorps : molécule biologique (glycoprotéine), capable de reconnaître un antigène étranger, afin de le neutraliser. Il est spécifique d’un antigène en particulier.

Le massage Chi Nei Tsang, nouveau soin chez Vie-talité

Le Chi Nei Tsang est un massage profond des organes … pas des papouilles donc 😆

Il permet de travailler sur le corps, via le ventre, et sur les émotions qui s’y logent. Qui n’a jamais eu « mal au ventre rien que d’y penser » ou « la peur au ventre » ?

Le but est de faire recirculer l’énergie (le fameux Qi des chinois) pour un meilleur fonctionnement des organes digestifs. Et donc, par répercussion, un meilleur fonctionnement métabolique global. En effet, la médecine traditionnelle chinoise, comme la naturopathie, considère le corps comme une entité, faite de systèmes interdépendants.

Physiologiquement, on parlera de circulation sanguine et lymphatique, d’élimination des toxines stimulées par ce massage.

Le ventre étant notre « deuxième cerveau« , ce massage peut faire ressortir des émotions plus ou moins fortes, plus ou moins agréables et permettre leur évacuation. Ce qui soulage.

Le thérapeute vous accompagne dans une posture d’accueil bienveillant, quelles que soient les manifestations engendrées (physiques ou émotionnelles). C’est pour avoir cette posture adéquate que j’ai choisi de me former avec Caméléon Formation, qui n’est pas uniquement axé sur la partie technique du soin, mais aussi et surtout sur la partie accompagnement humain, primordiale à mes yeux.

N’hésitez pas à me contacter pour me poser vos questions et prendre rendez-vous.

Biensûr ce massage Chi Nei Tsang est disponible en bon cadeau !

Transit : l’intérêt du mucilage de graines de lin

Dans la Vie-ta-mine #35, il a été question des fibres et du transit. Ce qui m’a donné l’idée de vous partager cette astuce au sujet des graines de lin.

Les graines de lin

Les graines de lin contiennent des fibres très dures appelées lignines, que nous ne pouvons pas digérer. Comme ces graines sont très petites, il n’est pas aisé de les mâcher. Résultat : parsemer un plat de graines de lin revient à les verser dans les WC ! Ce n’est pas très pertinent.

Si vous voulez bénéficier des apports en fibres du lin : soit vous le réduisez en poudre, dont vous pouvez cette fois agrémenter vos plats, salades, compotes, yaourts, soit vous en faites un mucilage.

Le mucilage de graines de lin

C’est tout simple : mettez une cuillère à soupe de graines de lin dans un verre et couvrez d’eau. Laisser reposer une nuit et dégustez 😉 le lendemain matin. C’est gélatineux, mucilage oblige, avec peu de goût.

Version homme-pressé-du-21ème-siècle : couvrez d’eau bouillante et laissez poser un quart d’heure.

Transit : le mucilage de graines de lin en images.
Transit : le mucilage de graines de lin en images.

Ca peut vous débloquer en une prise en cas de constipation passagère. A prendre tous les matins à jeun en cas de constipation plus récurrente.

Oui mais …

La constipation n’étant pas anodine, il est intéressant de chercher à comprendre ce qui la cause, avec un(e) naturopathe par exemple ! Eradiquer le problème à sa source est toujours plus pérenne que de faire de l’anti-symptomatique.

Le lin est également anti-oestrogénique et donc une bonne aide pour les troubles pré/péri/post-ménopause. Je n’en écrirai pas plus ici car, là, il faut vraiment faire le point pour savoir si c’est adapté dans votre cas.

J’espère que cette astuce vous sera utile. J’aurais plaisir à lire vos commentaires ou à recevoir vos questions au besoin.

Pour être informé de la parution d’un article et recevoir une Vie-ta-mine par semaine, la rubrique « Abonnez-vous » vous tend les bras !

Cadeaux de fin d’année 2020, cap sur la détente !

L’heure des cadeaux de fin d’année approche.

Clairement, 2020 en aura tendu plus d’un ! Il n’est pas facile de s’adapter à nos conditions de vie actuelles, sans pouvoir se projeter sur une date de « retour à la normale ». L’incertitude fait certes partie de la vie mais, cette année, elle est exacerbée. Pour faire baisser la pression, pour éviter la surchauffe, je vous propose des bons cadeau réflexologie plantaire à disséminer autour de vous 🙂

Ils sont valables pour des séances d’une heure, au cabinet de Veynes ou à l’institut de La Freissinouse, jusqu’au 31/12/2021. Envoi physique ou électronique possible, avec le message de votre choix.

Et vous savez quoi ? Ils ne sont pas réservés à la fin d’année. Je les propose tout l’année !

N’hésitez pas à me contacter. Belle fin d’année à tous !

Cadeaux de fin d’année 2020
Cadeaux de fin d’année 2020

Vie-ta-mine #9 – Déconfinons la vi(e)talité

Envoyée le 6 mai 2020

Cette semaine, on se dirige vers le déconfinement. On parle donc tout naturellement de vi(e)talité 😊

Après s’être adaptés au confinement, nous allons devoir nous adapter à une vie déconfinée, encore différente de ce qu’était notre quotidien avant cet épisode infectieux. Or l’adaptation sollicite nos ressources. Alors, comment stimuler notre vi(e)talité ?

Mon premier conseil sera de sortir, d’aller prendre l’air. Une bonne oxygénation est capitale pour notre santé ! Le contact avec la nature est bienfaisant pour notre corps et notre esprit. Et biensûr, continuez vos activités physiques et reprenez dès que possible celles mises en suspens.

Pour moi, c'est tout vu, ma vi(e)talité est stimulée par la marche dans la nature !
Pour moi, c’est tout vu : ma vi(e)talité est stimulée par la marche dans la nature !

En termes d’alimentation, jouez la carte du végétal : les fruits et légumes contiennent des vitamines, des minéraux, des fibres, des antioxydants, … Bref mille et un nutriments au service de notre vitalité. Est-ce que vous vous souvenez de mon astuce santé à leur sujet ? C’est de varier les couleurs dans vos assiettes, pour varier les éléments apportés.

Savez-vous que le manque de protéines influe négativement sur votre moral et votre énergie ? Et oui. Les protéines (animales ou végétales) vous permettront de maintenir l’ensemble de vos réactions métaboliques dans un fonctionnement optimal, y compris au niveau cérébral.

Pour d’autres conseils alimentaires … et une petite surprise, je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous.

Je vous donne rendez-vous mercredi prochain, pour la prochaine Vie-ta-mine !

D’ici là, je vous souhaite une belle semaine et de prendre soin de votre vitalité.

Julie de Vie-talité

L’ensemble de mes conseils vi(e)talité, agrémentés avec humour et autodérision, sont à retrouver sur cette vidéoLast but not least [la dernière et non des moindres] de la série « Prenez soin de vos genoux à la maison« .

Pour faire le point sur votre vitalité et l’optimiser, venez me rencontrer !

Vie-ta-mine #8 – Inflammation et acidification

Envoyée le 29 avril 2020

Cette semaine, on parle inflammation et acidification … Aïe, aïe, aïe, rien qu’à les entendre ça fait mal !

Les deux compères sont des processus naturels. S’ils ont lieu dans les quotas prévus dans le manuel du parfait corps humain, tout va bien. Ca se gâte quand ils commencent à prendre leurs aises et à dépasser le seuil toléré. Surtout que l’un fait le lit de l’autre : un terrain acidifié favorise l’inflammation. Et là, en général, on commence à souffrir : douleur aux articulations, aux intestins, perturbation des flores saprophytes (ces bactéries amies qui logent à différents endroits de notre organisme), baisse de forme et j’en passe !

Pour les contenir dans des niveaux acceptables, les trois piliers de la naturopathie sont nos alliés :

  • Une alimentation alcalinisante et non-inflammatoire, associée à une bonne hydratation ;
  • Une activité physique suffisante sans être excessive (car alors elle deviendrait contre-productive) ;
  • Une bonne gestion du stress … encore et toujours lui !

Je ne vous écris par le détail : tout est dans la vidéo ci-dessous.

Je vous donne rendez-vous mercredi prochain, pour la prochaine Vie-ta-mine !

D’ici là, je vous souhaite une belle semaine et de prendre soin de vous.

Julie de Vie-talité

Les conseils point par point sont dans cette vidéo :

Les piliers de la Naturopathie sont quant à eux détaillés dans cette vidéo.

L’article sur l’hydratation est à retrouver sur le blog.

Enfin Simon, préparateur physique, présente l’arthrose dans cette vidéo :

Vie-ta-mine #7 – La Cohérence Cardiaque

Envoyée le 22 avril 2020

Cette semaine, on s’intéresse à la cohérence cardiaque.

Cette technique respiratoire permet d’équilibrer notre système nerveux autonome, celui qui travaille sans qu’on y pense et heureusement (respiration, battement du cœur, digestion, Etc.). Ainsi, la respiration en cohérence cardiaque régule nos facultés d’action (système sympathique) et de régénération (système parasympathique). Il faut savoir, par exemple, que la digestion fait partie des processus dépendants du système parasympathique : pas moyen de digérer si l’on est dans l’action, car notre énergie est mobilisée ailleurs (dans les muscles et la vigilance par exemple).

Ce mode de respiration permet à la fréquence du cœur d’entrer en résonance avec celles des poumons et du cerveau pour optimiser le travail de chacun de ces organes : le sang est mieux oxygéné, l’organisme est mieux alimenté en oxygène et nutriments, cerveau compris. On observe un apaisement de l’esprit, qui devient moins ‘’excitable’’ et plus centré sur la tâche à accomplir.

Cohérence cardiaque
Cohérence cardiaque

Pour cela, on respire 3 fois/jour, au rythme de 6 cycles de respiration/minute, pendant 5 minutes.

Je livre plus de détails sur le fonctionnement et la pratique de la cohérence cardiaque dans un article de blog, une vidéo, mais aussi via des visioconférences en ligne. Je vous inscris les liens vers ces supports sous ce texte.

Je vous donne rendez-vous mercredi prochain, pour la prochaine Vie-ta-mine !

D’ici là, je vous souhaite une belle semaine et de prendre le temps de respirer.

Julie de Vie-talité

Voici la vidéo, extraite de la série « Prenez soin de vos genoux à la maison » :

Vie-ta-mine #6 – Hygiène psychique, késako ?

Envoyée le 15 avril 2020

Cette semaine, on parle d’hygiène psychique.

Je ne parle pas de santé mentale, je n’irai pas jusque-là … bien qu’en ce moment nous ayons intérêt à nous surveiller ! Je parle simplement de prendre soin de notre esprit chaque jour, comme nous prenons soin de notre corps.

L’homme à plus de 60 000 pensées par jour, c’est énorme ! Et aujourd’hui nous sommes sollicités de toutes parts, via des outils de communication, certes très utiles pour garder le contact à distance, mais potentiellement envahissants si nous n’y prenons pas garde.

Il est salutaire pour notre esprit de débrancher : prendre quelques minutes chaque jour pour se poser et « pauser’’. Un esprit apaisé est moins sujet au stress, à l’anxiété, à la douleur, plus prompt au sommeil, à la joie, mais aussi plus performant qu’un esprit agité. Faire une pause permet d’être ensuite plus efficace : prendre du temps pour ne pas en perdre, voilà un concept intéressant !

Le cerveau aussi a besoin d'hygiène au quotidien, c'est l'hygiène psychique.
Le cerveau aussi a besoin d’hygiène au quotidien, c’est l’hygiène psychique.

Il existe différents moyens pour cela et j’en cite quelques-uns dans la vidéo que je vous propose sous ce texte. Reste à tester, pour évaluer lequel vous convient et créer un rituel personnel. Reste également à trouver le moment propice dans votre journée, pour que cela soit un temps agréable et pas une contrainte de plus.

Je vous donne rendez-vous mercredi prochain, pour la prochaine Vie-ta-mine !

D’ici là, je vous souhaite une belle semaine et de prendre du temps pour vous.

Julie de Vie-talité

Si vous souhaitez en savoir plus sur mes propositions en termes d’hygiène psychique, retrouvez-moi sur cette vidéo de la série « Prenez soin de vos genoux à la maison« .