Ma première interview

Une inter-quoi ? Oui, une interview ! De moi, sur internet, même pas peur ! Allez, je vous raconte comment j’en suis arrivée là.

Comment est-ce qu’on en arrive à se faire interviewer ?

Le début de cette histoire remonte au printemps 2018 : je rencontre Valérie par le biais de son compagnon, elle se pose alors des questions sur sa vie professionnelle et souhaite en discuter avec moi, qui suis justement en pleine réorientation professionnelle. Nous discutons donc de mon expérience du bilan de compétences (voir mon article sur le sujet) et de là une amitié se tisse.

Valérie fait partie de ces gens qui m’ont interrogée sur ma reconversion et à qui j’ai pensé en créant ce blog : si cela suscitait autant d’échange avec mon entourage, alors ça devait intéresser d’autres personnes au-delà de mon cercle de connaissances et il fallait le partager ! C’est cette idée qui m’a permis de sortir de ma zone de confort (clairement) et de m’exposer en rédigeant ce blog. Donc merci à Valérie et aux autres, car ce média m’apporte de belles satisfactions depuis bientôt un an.

Valérie, donc, a elle aussi fait le choix de se réorienter : de manager en informatique, elle est devenue rédactrice web et community manager. Et là, vous voyez venir le lien … Valérie s’est lancée dans une série de portraits de femmes et m’a demandé d’en être.

Vous pouvez retrouver Valérie sur LinkedIn et Facebook.

Qu’est-ce que ça fait de se faire interviewer ?

Et bien, au départ, l’idée même m’a carrément impressionnée ! Le blog, c’est une chose, j’y partage ce que je choisis de partager. Mais une interview, c’est s’exposer encore plus, c’est prendre un risque. Bref, vous l’aurez compris, cette question avait réveillé la petite voix rabat-joie ☹. Mais la confiance que je porte à Valérie l’a faite taire fissa : si elle pense que c’est pertinent, alors c’est le cas (c’est son job, après tout). Et si c’est elle qui m’interroge, alors je n’ai rien à craindre.

Bien m’en a pris, car j’ai eu beaucoup de plaisir à répondre à son interview ! Parce que, faire cet exercice, c’est appliquer encore cette technique du chemin parcouru, quelque part : revenir sur les étapes de mon changement de vie et constater comment j’ai évolué en presque deux ans me fait chaque fois beaucoup de bien, renforce mon choix.

Et c’est un autre média, encore une fois, pour toucher d’autres gens et, qui sait, semer des graines ? Surtout prouver que c’est possible, puisque je ne suis pas Wonder Woman et que je l’ai fait. J’ai à cœur de diffuser autour de moi que l’on n’est pas tenu de poursuivre dans une voie qui a cessé d’être épanouissante. Au 21ème siècle, il est possible d’avoir plusieurs vies professionnelles au gré de son évolution, alors saisissons cette chance !

Au final, cette expérience à quelquechose de terriblement excitant ! J’étais comme une gamine à la parution de l’interview : j’ai vite envoyé le lien à mes proches, puis sur Facebook, puis à ma promo Naturo … Même plus peur du regard d’autrui ! Les différents retours que j’ai reçus m’ont confortée : j’ai bien fait de tenter cette aventure et je remercie chaleureusement Valérie pour en avoir été l’initiatrice et la très bienveillante réalisatrice.

Où lire cette interview ?

Ben oui ! Dis, Julie, on la trouve où cette interview ? Elle est là : https://www.pour-elles.com/oser-la-vie-temoignage-julie

« Oser la vie », j’adore ce titre, la Miss Valérie a fait mouche !

Dans la série Bons Plans, je vous recommande chaudement ce blog qu’est « Pour Elles » .

Photo de moi utilisée dans l'interview
Et là je vibre, à fond ! – Sentier du littoral St Cyr – Bandol (83)

Voilà pour l’interview, n’hésitez pas à réagir et échanger via la section « Commentaires » ci-dessous ou en message privé via la page « Contact ».

Je suis très occupée par la dernière ligne droite de ma formation (ligne d’arrivée 20 décembre !), donc je publie moins sur le blog que ce que je voudrais (dans un monde où mes journées feraient 30h au moins). Cela dit, je prends plus facilement le temps de faire des petits billets sur la page Facebook associée. Donc si vous voulez plus de news, c’est par ici.

Et pour être informé de la parution d’un article, la rubrique « Abonnez-vous » vous tend les bras sur la colonne latérale !

Inspiration

J’écris peu, car je suis en séjour jeûne. Je vous en parlerai ultérieurement, aujourd’hui j’ai envie d’écrire sur le thème de l’inspiration.

Depuis que je suis entrée en formation de Naturopathe, je rencontre des gens inspirants.

Imaginez quelqu’un capable de vous donner envie de potasser l’anatomie et la physiologie. Impossible ? Et bien non, nous avons un intervenant passionné-passionnant et terriblement pointu ! Je vais en cours avec plaisir, je révise avec entrain. J’ai même attaqué les 1.300 pages du MARIEB de bon cœur, c’est vous dire !

Photo du livre "Anatomie et physiologie humaines" de Elaine N. Marieb et Katja Hoehn. Avec devant mon pouce levé, pour se rentre compte de l'épaisseur de l'ouvrage.

Dans un autre style, une naturopathe d’une grande expérience, ayant dépassé la 7ème dizaine, d’une énergie folle. C’est simple, il faut réclamer la pause à 11h, sinon elle enchaîne la matinée d’une traite ! Quand je la regarde, je n’ai qu’une envie : appliquer ce qu’elle conseille, pourvu que ça me permettre d’être aussi rayonnante à son âge !

Et que dire du médecin-homéopathe-acupuncteur-naturopathe ? Un puits de connaissances prompt à les partager. Ce qu’il fait d’ailleurs sur un site internet contenant quelquechose comme 1.600 dossiers, rien que ça ! Avec en prime son enfant intérieur, qui ne demande qu’à sortir sous forme d’humour. Un régal !

Il y a aussi cet enseignant spécialiste des arts martiaux, qui nous parle, lui, de posture de vie. Là encore, 7ème dizaine allègrement dépassée, sans que son tonus n’en soit affecté. On parle d’énergie, de pensée positive, d’exercices de visualisation. Et on apprend des exercices physiques capables de stimuler le corps en douceur, en alliant les mouvements à la respiration.

Pourquoi m’inspirent-ils ?

Ils ont en commun d’avoir un paquet de connaissances et d’avoir continué à apprendre tout au long de leur vie. Comme une soif, on sent que chaque apprentissage les a menés à un autre. Ca parle à la grande curieuse que je suis.

Et puis, ils dégagent une énergie dingue ! Ils nous entraînent dans leur réflexion. On retrouve là biensûr des qualités de pédagogue. Parmi elles, l’envie de transmettre est particulièrement présente et ressentie.

Alors biensûr, ça met la barre haut et parfois ça file des complexes de fréquenter de telles pointures. Mais petit naturo deviendra grand. Etape par étape, moi aussi je vais me construire. Et avec de tels modèles, ça donne envie de s’y atteler !

Qui d’autre m’inspire ?

Je m’installe – encore – dans une nouvelle région (les Hautes-Alpes) et je cherche à la fois à effectuer des stages en milieu professionnel et à développer un réseau. NB : si vous êtes dans la naturo ou un domaine connexe et que vous êtes prêt à m’accueillir une semaine, faites-moi signe ! Dans le 05 ou ailleurs, je suis nomade 😉

Donc, je contacte des thérapeutes autour de moi. J’avais déjà fait ça dans mon dernier lieu de résidence (le Var) et cela avait porté ses fruits, alors je recommence avec entrain. Les premières rencontres se sont révélées très instructives et d’autres se profilent à l’horizon. Je m’en réjouis d’avance.

Cela me permet d’entendre leur parcours, la particularité de leur pratique, d’entrevoir la réalité de l’exercice de leur métier. Rencontrer ces gens qui sont quelques étapes devant moi en quelquesorte, m’encourage. Ils me prouvent que c’est possible et combien c’est bon de faire ce que l’on aime. Quand on avance sur le chemin parfois trouble de la reconversion, ça fait un bien fou ! Sur ce sujet, voir un de mes articles précédents, sur les doutes qui jalonnent le parcours : https://vie-talite.com/doutologie/

Et vous qu’est-ce qui vous inspire ? J’aurais plaisir à vous lire dans la section « Commentaires » ci-dessous ou en message privé via la page « Contact ».

Et pour être informé de la parution d’un article, la rubrique « Abonnez-vous » vous tend les bras sur la colonne latérale !