D’un choix à l’autre

Aujourd’hui, je vous partage la vue de ma fenêtre … mais pourquoi me direz-vous ?

Parce qu’elle est le résultat d’une série de choix, dont le point de départ a été ma décision de changer de voie professionnelle, il y a 3 ans : la Directrice Logistique dans l’industrie agroalimentaire s’est ainsi muée en Naturopathe. L’alimentation comme pierre angulaire, l’accompagnement humain comme vocation.

Au cours de ce processus, s’est posée une autre question : où vivre ? Si ce n’est pas un emploi, ni une relation amoureuse qui me mène dans un lieu, où ai-je envie de vivre ? C’est ainsi que j’ai décidé de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat dans ce coin de France que je fréquente assidûment depuis de nombreuses années : les Hautes-Alpes.

D'un choix à l'autre, j'en arrive à vivre devant ce paysage
D’un choix à l’autre, j’en arrive à vivre devant ce paysage

Et quand je lève le nez de mon évier pour découvrir l’Oule qui se dresse devant moi, je me dis que j’ai rudement bien fait, car cet environnement me nourrit profondément et participe à mon équilibre.

A mes yeux, vie professionnelle et vie personnelle sont intimement liées, au point de se demander parfois « qui de la poule ou de l’œuf ? » Qu’en pensez-vous ?

Et si le sujet de la reconversion professionnelle vous intéresse, les articles initiaux de mon blog vous attendent : de la genèse de mon projet au passage à l’acte, la phase de germination, sans oublier un article dédié au bilan de compétences.

Formation terminée, ça c’est fait !

Voilà, cette année de (trans)formation est terminée ! Et alors, qu’est-ce que ça fait ?

L’année écoulée

J’ai vécu une année extrêmement riche, aussi bien au sein de la formation que dans d’autres domaines de ma vie. Un cursus de naturopathie, ça soulève un sacré paquet de questions ! Ca remet en perspective tout un tas de raisonnements ancrés en soi depuis fort longtemps. Donc, forcément, ça remue et ça déteint sur les autres aspects de la vie.

En résumé, avant d’apprendre les fondamentaux de la naturopathie, le fonctionnement du corps humain, la réflexologie, Etc., j’ai appris … à désapprendre 😉 !

Au-delà des cours, il y a eu les stages aussi, qui m’ont donné l’occasion de rencontrer des gens, de découvrir leurs activités et d’y participer. Cela m’a permis, chaque fois, de me poser la question suivante : quel peut être mon apport en tant que naturopathe dans ce contexte ? J’ai reçu autant de réponses que de fois où je me suis posée la question ! Une naturopathe dans un spa, dans une herboristerie, dans une épicerie vrac, un dojo zen, un laboratoire de phyto et gemmothérapie, un hôpital, une Biocoop, n’a ni le même regard, ni le même rôle, forcément.

Je remercie chacun chaleureusement pour son accueil et les partages que nous avons eus. Ce fut riche d’enseignements.

Cette année fut donc une aventure humaine et, en premier lieu, au sein de notre promotion au CFPPA de Hyères. Quel bel assortiment de personnalités parmi ces 34 individus ! Sans compter les équipes administrative et enseignante ! Comme chaque fois, je me nourris des rencontres et plus il y a de diversité, plus je m’enrichis. Même si certaines rencontres sont plus confrontantes que d’autres, elles permettent alors de travailler sur soi 😊

Deux photos de "hug" de 6-8 personnes de ma formation.
Un pour tous et tous pour un ! La force du lien humain.

L’année à venir

La formation n’était qu’une étape dans mon parcours de reconversion. Ce diplôme est la clé d’entrée dans une nouvelle aire de ma vie professionnelle. Dès le mois de janvier, je deviens créateur d’entreprise et j’ai du pain sur la planche !

En synthèse, je vais créer mon activité de naturopathie et réflexologie plantaire dans la ville où je réside : Veynes. Et oui, j’ai de la veine ! 😉 Mes recherches cette année m’ont montré qu’il y a de la demande et de la place dans cette magnifique région entre Buëch et Dévoluy, j’ai donc décidé de tenter cette aventure ici.

J’ambitionne de travailler en cabinet, à domicile, mais aussi d’aller au-devant des organisations, qu’elles soient des entreprises, des institutions ou des associations. Je rêve d’une pédagogie du mieux-être ! C’est mon côté idéaliste qui s’exprime !

Du coup, dans les semaines à venir, ce site va évoluer pour refléter tout cela. De blog de reconversion professionnelle, il va devenir site de naturopathe. Rassurez-vous, l’esprit reste le même et je continuerai d’alimenter le blog et la boîte à malice !

Ici et maintenant

Je ne réalise pas encore bien que la formation est terminée. Je dois prendre le temps de digérer.

Je ressens une certaine fierté d’être allée au bout de ce défi qu’est le fait de reprendre des études, dans un domaine éloigné de sa formation initiale, qui plus est (virage à 180°).

Je suis soulagée, car l’année a été dense entre les cours, les stages, les trajets entre chez moi et le lieu de formation, les mille et unes questions. Car ne croyez pas que ce parcours est un long fleuve tranquille ! Il est jalonné d’interrogations, de peurs qui tentent de vous désarçonner. Il n’est pas toujours aisé de garder le cap, loin de là !

« Où serait le mérite si les héros n’avaient jamais peur ? » Alphonse Daudet

J’ai le cœur serré aussi à l’idée de ne pas retourner m’asseoir parmi mes camarades début janvier. Heureusement, la technologie va nous permettre de rester en lien malgré la distance géographique.

Je viens de refaire une valise (il faut croire que j’y ai pris goût ?!) car, avant toute chose, je prends des VACANCES !!! N’apprend-on pas, en naturopathie, qu’il faut se ménager des temps de pause ? Et bien voilà, je mets en pratique : je file retrouver certains de mes « proches » (de cœur) éloignés physiquement, pour célébrer la fin de cette formation.

J’écris sciemment « cette » formation, car j’ai bien compris qu’à partir de maintenant, je serai un éternel étudiant.

Deux dessins réalisés par une dame venue en consultation durant la formation : un paysage fleurit entre jour et nuit avec la phrase "bonne route en naturopathie" et un personnage observé à la loupe par un groupe d'individus avec la phrase "souvenir de consultation".
Merci Suzanne de nous avoir si bien croqués 😉

Last but not least

Et voilà pour le dernier article de l’année (ben oui, j’ai dit que j’étais en vacances). Je vous souhaite une belle fin d’année, lumineuse et chaleureuse. Chez moi (dans le nooooord), on a coutume de dire que la chaleur est à l’intérieur, dans les chaumières et dans nos cœurs.

N’hésitez pas à réagir et échanger via la section « Commentaires » ci-dessous ou en message privé via la page Contact.

Et pour être informé de la parution d’un article, la rubrique « Abonnez-vous » vous tend les bras sur la colonne latérale !